Séparés par le péché, unis par la croix du Christ

Le péché nous éloigne de Dieu :

Le mot hébreu hattah (péché) peut être traduit par : rater la cible. En raccourci, on pourrait mettre en parallèle d’un côté le plan parfait de Dieu, qui englobe la paix, le bonheur, l’amour. Et de l’autre côté, le péché : on a raté la cible. Et entre ces deux lignes parallèles il y a un fossé, une séparation …

Cette séparation nous concerne tous

comme cela est écrit: Il n’y a pas de juste, pas même un seul; aucun n’est intelligent, aucun ne cherche Dieu; tous se sont détournés, ensemble ils se sont pervertis; il n’y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul . Romains 3: 10-12
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. Romains 3. 23

Comment combler cette séparation ?

Avec notre religion, avec nos œuvres, notre personne, parce que nous sommes quelqu’un de bien … ?

Comment combler ce fossé qui sépare l’homme pécheur du Dieu parfait ?

Stop, moi, je suis israélite, je suis catholique, je suis protestant, je suis musulman, bouddhiste…, j’ai ma religion !

Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce. Galates 5.4.
ou pour préciser
Vous êtes séparés de tout le bénéfice qu’il y a dans le Christ, vous tous qui vous justifiez par la loi ; vous êtes déchus de la grâce. (Galates 5.4 version Darby).

Mais la bonne nouvelle, c’est que Jésus est venu détruire ce mur de séparation

Car il est notre paix, … (Il) a renversé le mur de séparation, l’inimitié,  Ephésiens 2:14

2. Le péché et ses conséquences

Pécher, c’est transgresser la loi.

Or la loi existe, elle se manifeste aussi bien dans les lois naturelles que les lois spirituelles.

Chacun, même l’anarchiste le plus endurci, est obligé de se soumettre aux lois naturelles, pour éviter des conséquences fâcheuses et même la mort.

• Les lois de la nature : sauter du toit d’un immeuble dans le vide, c’est transgresser la loi de la gravitation, c’est la mort, à cause du péché contre la pesanteur
• Les lois de la santé : se droguer, jusqu’à l’overdose, c’est transgresser le lois de la vie, c’est la mort à cause du péché contre la santé
• Les lois de la société : Doubler en haut d’un côte sans tenir compte de la ligne continue, c’est transgresser le code de la route. C’est le choc frontal et la mort à cause du péché contre la sécurité

Dieu est le créateur de toutes les lois, aussi bien les lois naturelles que les lois spirituelles. Désobéir aux premières peut entrainer des conséquences mortelles, mais choisir d’ignorer les lois spirituelle ou ne pas en tenir compte est tout à fait insensé.

Le Décalogue ou Dix commandements, résumé des lois spirituelles données par Dieu à Moïse sur le Sinaï, est un véritable mode d’emploi pour les hommes. Lire Exode 20.4-17.

Le péché des uns retombe sur les autres.

Les parents mangent des raisins verts et ce sont les enfants qui ont les dents abimées. Jérémie 31.29-30

Le résultat du péché, c’est la souffrance, l’amertume, les blessures. Celui qui ne respecte pas le code de la route risque de se blesser ou de se tuer lui-même mais aussi ceux de la voiture percutée…
Parfois et souvent … la personne qui fait souffrir ne s’en rend même pas compte.
Le péché, c’est aussi le refus du pardon, de la réconciliation. Il y a ainsi des désaccords qui durent depuis plusieurs générations entre deux familles ou même à l’intérieur d’une même famille et on ne sait même plus pourquoi.

Les excuses faciles ou trois péchés souvent ignorés

• Le péché du silence : je suis témoin d’un injustice, mais je ne dis rien pour ne pas avoir d’ennuis
• Le péché d’ignorance : oups !  je ne l’ai pas fait exprès
• Le péché de précipitation : je n’ai pas le temps (Lévitique 5.1-4)

3. Seule solution offerte : venir à la croix, donner sa vie à Jésus-Christ

Lorsque nous avons donné notre vie à Jésus-Christ, nous avons ce magnifique privilège de pouvoir venir, revenir à la Croix, même après avoir péché. Nous pouvons nous laisser encourager à nous repentir de nos fautes et à demander pardon

Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous secouer dans un crible comme on fait pour le blé. Mais moi j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas. Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères . Luc 22.31

Jésus-Christ a tout accompli à la croix

Aucune religion, aucune œuvre, aucune organisation humaine ne peut réaliser ce que Jésus a fait à la Croix.

La croix, ni un signe distinctif ni un objet décoratif.

La croix ce n’est pas un objet, ni un signe qui nous distingue des autres. Nous n’avons pas besoin de crucifix dans notre maison, ni autour du cou. Ce que Jésus a fait pour chacun de nous est tellement plus grand qu’un objet. Et il ne faudrait en aucun cas, banaliser par un objet l’acte le plus grand, le plus merveilleux jamais accompli sur cette terre.

La croix, lieu du sacrifice parfait de Jésus-Christ

Jésus le parfait, le Saint, Fils de Dieu, … a payé le prix de nos fautes, de nos péchés à la Croix. Au travers de souffrances terribles, il a été supplicié, il est mort à cause de nos fautes. Il a payé le prix fort.

Ressuscité le 3e jour,  vainqueur. Pleinement homme et pleinement Dieu

Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.  Colossiens 2.9
Il est le chef de toute domination et de toute autorité. Colossiens 2.10
Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix
 ». Colossiens 2.15

Par sa mort à la croix, tous les péchés ont été pardonnés

Vous qui étiez morts par vos offenses [à cause de vos fautes] et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie [Il vous a donné la vie] avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses. Colossiens 2.13

Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix  ou  (Version T.O.B.) « Il nous a pardonné toutes nos fautes, Il a annulé le document accusateur … Il l’a fait disparaître, Il l’a cloué à la croix. Colossiens 2:14

 

Choisir la vie

Moi je connais les projets que je forme pour vous, déclare l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Jérémie 29.11

Choisir la vie, pas la mort.

Chacun est responsable de son choix

Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. Deutéronome 30.15
J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité  Deutéronome 30.19
Pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours… Deutéronome.30.20

Eviter le mauvais choix

Malheureusement il faut bien constater que l’être humain, l’homme charnel, choisit souvent plus facilement la mort, le mal et la malédiction. Il préfère le chemin facile, là où il n’y a pas de vigilance à exercer.

Rester proche de Dieu

Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces.

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires du monde, et non sur Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.

Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair.

Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses.

Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix ; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. Colossiens 2 : 6 à 15

4. la vie du chrétien

Ce qu’un chrétien n’est pas

Ce n’est pas parce qu’on est né dans un pays chrétien qu’on est chrétien. Ce n’est pas parce qu’on a reçu une éducation chrétienne, ou parce qu’on a adhéré à certains principes religieux qu’on peut se considérer comme chrétien. On ne devient pas automatiquement chrétien parce qu’on a été élevé par des parents pieux … qu’on a été baptisé, confirmé, inscrit dans un registre d’Église. On peut enfin se croire chrétien du fait qu’on lit sa Bible chaque jour, qu’on fait fidèlement sa prière, qu’on assiste aux cérémonies de son Église. … On peut faire toutes ces choses, et bien d’autres encore, sans pour autant posséder, vivre la vie chrétienne authentique.

Mais alors qu’est ce qu’un chrétien ?

C’est quelqu’un qui a reçu dans son cœur Jésus-Christ.
Un chrétien ne se contente de croire intellectuellement ce qu’il a appris de Jésus-Christ le Seigneur. C’est un homme ou une femme qui a reçu Jésus-Christ lui-même, qui le connaît personnellement.

Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à Celui qui est la Parole de Dieu, le Verbe], à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Jean 1.11-12

J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi. Galates 2 .20

Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus Christ, marchez en lui. Colossiens 2.6

Qui est Celui que le chrétien a accueilli dans sa vie?

Le chrétien a reçu dans son cœur « Jésus Christ le Seigneur »

– Jésus, le nom qui lui a été donné à sa naissance, c’est le nom de son humanité, il signifie Sauveur. Jésus le Sauveur est mort pour nous à la croix. (Esaïe 53.5, 2 Corinthiens 5.21, 1 Pierre 3.15).
– Christ, c’est son titre officiel, en tant que Messie, envoyé et oint de Dieu, c’est en sa qualité de Christ qu’Il habite en nous.
– le Seigneur : ce nom évoque sa souveraineté, son autorité. Il est Roi, avec l’idée de suprématie, de contrôle absolu. C’est le Maître de l’univers, Celui qui occupe le Trône du ciel, et qui veut occuper aussi le trône de notre cœur.

Qu’est ce que cela signifie d’avoir reçu dans son cœur Jésus-Christ le Seigneur :

– Tous nos péchés sont pardonnés. Jésus est celui qui les a parfaitement expiés par sa mort à la croix.
– Nous avons reçu une vie nouvelle, parce que le Christ habite en nous. Il nous communique sa propre vie.
– Nous reconnaissons Jésus comme Seigneur, Maître et Roi.
…étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces [ou soyez débordants de reconnaissance]. Colossiens. 2.7

La vie chrétienne, suite… ?

– 1e caractéristique, la sécurité : être enraciné en Jésus Christ le Seigneur.

Plongeant nos racines en Lui, nous sommes au bénéfice de Sa plénitude, de son grand plan de grâce à notre égard.

– 2e caractéristique, la maturité : « édifiés en Lui ».

Non seulement nous sommes en sécurité, mais nous avons besoin de grandir et d’être édifiés, c’est à dire de nous développer dans la foi. Au début nous sommes des bébés spirituels, mais le plan de Dieu, c’est que notre foi grandisse.

– 3e caractéristique, la stabilité : affermis dans la foi …

Paul met en garde l’Église contre la séduction du monde et des faux docteurs (Ephésiens. 4.14-15).

– 4e caractéristique, la prospérité.

[Attention, ce n’est pas le faux Évangile de la prospérité]. On retrouve cette idée dans le terme « abondant » ou « débordant ». Notre vie doit être fructueuse, apportant aux autres la bénédiction reçue du Seigneur.

Lire Colossiens 2:9-10 … et 11-15

’apôtre Paul nous rappelle qu’en CHRIST habite toute la plénitude, et qu’en Lui nous sommes complets ou remplis.

A nous de choisir !

Jésus a fait tout ce qu’il fallait. Maintenant c’est à nous de choisir. Alors qu’allons-nous faire ?

Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et vous ouvrira. Matthieu 7.7.
Approchez-vous de Dieu et il s’approcherai de vous Jacques 4.8
Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse 3.20

Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Jean 15.4.

J.J.K.