Le chrétien transformé par l’adversité

Comment réagir face à l’épreuve qui soudain  accable le chrétien ?

Nous, les chrétiens,  nous nous considérons souvent à tort comme les « chouchous » de Dieu ….

Partant de cette logique nous admettons assez mal « les coups durs »,  « les crocs en jambe de la vie »

Les épreuves de la vie n’épargnent pas non plus les chrétiens

Et pourtant les épreuves de la vie n’épargnent personne, même les chrétiens. Et ceci quelque soit leur avancement spirituel, et leur consécration connue de tous .

L’apôtre Pierre le dit  :

Mes chers amis ne vous étonnez pas d’être en plein feu de l’épreuve, comme s’il vous arrivez quelque chose d’anormal.

Réjouissez-vous plutôt d’avoir part aux souffrances du Christ  (1 Pierre 4 . 12)

Les difficultés de la vie font partie de la pédagogie de Dieu.

Même si cela peut sembler déroutant, voire injuste…

En fait c’est quand nous sommes éprouvés que nos prières prennent de la profondeur, que nous devenons un peu plus lucides et honnêtes avec nous-mêmes, et que la superficialité s’efface.

Le Seigneur utilise les difficultés que nous rencontrons pour nous attirer plus prés de Lui, et gagner en intimité dans notre relation avec Lui.

Le Psalmiste l’affirme clairement :

Le Seigneur est proche de ceux qui ont le cœur brisé, il sauve ceux qui ont l’esprit abattu(Psaume 34.19)

Quand nous désespérons de nous-même, au fond du trou, Dieu devient proche et se révèle comme notre Sauveur.

Personnages bibliques qui ont traversé des épreuves

La Bible fourmille de personnages connus qui ont traversé des déserts et bravé des tempêtes redoutables.

Quelques exemples :

Joseph (un des fils de Jacob)  a été jeté dans une citerne par ses propres frères, puis suite à une accusation injuste a été mis pour quelques années en prison.

Daniel par fidélité à Dieu a atterri dans une fournaise, puis dans une fosse aux lions.

Jérémie le prophète a été précipité dans une citerne boueuse avec motif qu’il démoralisait le peuple.

L’apôtre Paul a fait naufrage à trois reprises et a failli perdre la vie.

Les épreuves nous obligent à regarder à Dieu et à dépendre de sa grâce…

C’est en tout cas ce qu’exprime Paul face aux détresses de la vie :

Nous avions l’impression que la peine de mort avait était décidée contre nous. Cependant il en fut ainsi pour que nous apprenions à ne pas placer notre confiance en nous-même mais uniquement en Dieu qui ramène les morts à la vie
(2 Corinthiens. 1. 9)

Le Seigneur permet ou autorise un certain nombre d’incidents fâcheux dans notre existence.

Ses projets et ses plans dépassent la logique humaine

Disons clairement que ses projets et plans sont bien au-delà de nos pensées et logique humaine.

Et c’est vrai qu’il reste des questions sans réponses et parfois des sentiments d’injustice, de révolte, d’incompréhension.

Mais Dieu possède sur notre vie un angle de vision que nous n’imaginons pas..

Et ce qu’il désire c’est que le pécheur vive et pas qu’il soit anéanti, n’est ce pas ?

Dieu sait toute chose et ce qu’il désire pour chacun de ses enfants c’est d’abord le meilleur.

Un examen de Romains 8.28-29

Cette affirmation est contenue dans Romains  8 28 et 29 , que je vous propose d’examiner de plus près.

Nous savons encore une chose : Dieu fait tout pour le bien de ceux qui ont de l’amour pour lui. Ceux-là, il les a appelés selon son projet. 29 En effet, ceux que Dieu a choisis d’avance, il a aussi décidé d’avance de les faire ressembler à son Fils. Ainsi, son Fils sera l’aîné d’une grande famille.

1) « Nous savons du reste… »

Paul parle par expérience !

C’est le privilège de l’âge et de l’expérience de vie de pouvoir affirmer cela.

C’est le témoignage des hommes et des femmes de foi qui nous ont précédées.

2) Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment …

Dieu maîtrise chaque maillon de notre vie.
Nos erreurs, nos faux pas, nos échecs Dieu les connaît et les utilise pour notre bien .

Ce qui nécessite bien entendu  d’être lucide  avec soi-même.

Le Seigneur se débrouille avec les personnes imparfaites que nous sommes.

Considérons la lignée dont est issu Jésus-Christ.

Voici 4 femmes qui y figurent comme Tamar, Rahab, Ruth et Bath Shéba.

Tamar a séduit son beau-père pour être enceinte.

Rahab était une prostituée

Ruth qui n’était pas juive a transgressé la loi en épousant un Juif

Bath Shéba a eu une relation adultère avec David

3) Il les a aussi destinés, depuis le commencement, à porter son image

Quelle formidable nouvelle, découverte peut-être pour nous aujourd’hui.

Ce que nous vivons parfois à travers des soupirs et des larmes c’est pour refléter de plus en plus l’image fidèle du Christ.

Pour être ainsi façonné à son image cela demande du temps, de la patience et de l’humilité.

Le plan est de devenir semblable au Fils de Dieu.

Pierre utilise la comparaison de l’or éprouvé par le feu

L’or lui-même qui est périssable, est pourtant éprouvé par le feu ; de même votre foi beaucoup plus précieuse que l’or , est mise à l’épreuve afin de prouver sa valeur »  (1 Pierre 1.6 et 7)

On a demandé un jour à un orfèvre : « Comment savez-vous que l’or que vous travaillez est pur ? »

Réponse : « Je le sais quand je me reflète dedans »

C’est un peu similaire au processus de raffinement de notre foi à travers les difficultés : les gens voient-t-ils Jésus se refléter en nous, de plus en plus ?

En conclusion, comment réagir face à l’adversité ?

( je ne parle pas de situations dues à notre incurie, ou provoquées par la tolérance au  péché dans notre vie)

Voici quelques pistes :

1) Dieu a des projets de paix pour nous

Ne perdons jamais de vue que ce sont des projets de paix et non de malheur que j’ai conçu en votre faveur dit l’Éternel en s’adressant à son peuple. ( Jérémie 29)

2) Gardons les yeux fixés sur Jésus.

Corrie Ten Boom a dit ceci ( elle a vécu l’horreur des camps de la mort)

«  Si vous regardez au monde vous serez dans la détresse.

Si vous regardez en vous vous serez déprimé.

Mais si vous regardez à Christ vous serez en paix. »

3) Ne perdons pas de vue les nouveaux cieux et une nouvelle terre, l’achèvement du Royaume avec le retour de Jésus.

La détresse que nous éprouvons en ce moment est légère en comparaison de la gloire abondante et éternelle, tellement plus importante qu’elle nous prépare
(
2 Corinthiens. 4 . 17)

4) Restons dans la reconnaissance.

Réjouissons nous et rendons grâce en toutes circonstances
(1 Thessaloniciens. 5. 16)

5) Refusons de baisser les bras.

L’épreuve de notre foi produit l’endurance, la persévérance.

L’adversité joue un rôle de tout premier plan dans le processus de transformation qui nous rend semblable à Jésus Christ.

C’est une des clef d’accès à la maturité spirituelle.

Réfléchissons à  la question suivante :

Quelle difficulté, accident de la vie, blessure, a été pour moi le moyen de croître spirituellement de manière significative ?

Prenons quelques minutes de silence pour y répondre.

W. Kreis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu