Qui peut être sauvé ?

Marc 10 :17-27

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »

Jésus lui dit : «Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »

L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse.»

Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit: « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.»

De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ?» Jésus les regarde et dit: « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

Pour comprendre ce texte, il faut comprendre vers quel but Jésus veut amener ses disciples. Jésus savait où se situaient ses disciples spirituellement, et il savait vers quel but il voulait les emmener.

Les Béatitudes

L’enseignement de Jésus commence par les Béatitudes et se termine avec ce passage de Marc. Après ce texte, les évangiles relatent encore quelques paraboles sur le royaume des cieux et la passion.

Un enseignement surprenant

Dès le début, Jésus surprend ses auditeurs et ses disciples. Voici un extrait des Béatitudes :

Heureux ceux qui sont humbles, car Dieu leur donnera la terre en héritage.
Heureux ceux qui sont opprimés pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient.

En opposition avec les principes du monde

Il y a de quoi être surpris par les Béatitudes car leur enseignement est en opposition aux principes qui gouvernent ce monde.

Selon cet enseignement, Jésus déclare comme adultère celui qui convoite une femme.

Un peu plus tard, Jésus dit encore qu’il fallait aimer ses ennemis et Celui qui traite son frère de fou est bon pour le feu de l’enfer.

Un peu plus tard, Jésus ajoute qu’il fallait se couper la main si elle nous faisait tomber dans le péché ou s’arracher l’œil s’il était une source de péchés. Cependant l’histoire chrétienne ne montre pas de croyants qui se sont arraché un œil ou coupé une main.

Exigences sévères et bienveillance

Jésus précise de plus en plus les exigences du royaume de Dieu et les disciples vont de surprise en surprise.

qui peut être sauvé ?
Giovanni Battista Benvenuti dit l’Ortolano : le Christ et la femme surprise en adultère (1524)

Jésus montrait les exigences très sévères du royaume de Dieu et au même temps, il était bienveillant avec une prostituée ou avec Zachée, un fonctionnaire corrompu. Avec ceux qui péchaient le moins, Jésus était très sévère, en particulier avec les chefs religieux qui respectaient toutes les nombreuses lois du judaïsme.

Le but de l’enseignement de Jésus : faire comprendre qui peut être sauvé

Ce texte de Marc nous donne une explication de l’enseignement de Jésus et nous permet d’en comprendre le but. Voici la conclusion du texte :

Qui peut être sauvé ?

Possible seulement par l’intervention de Dieu

Jésus les regarde et dit:  Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu.

La prostituée ou le fonctionnaire corrompu savaient que c’était impossible pour eux d’être sauvés sans l’intervention de Dieu.

Impossible par les efforts des hommes

Les pharisiens, eux, pensaient que Dieu devait les accepter parce qu’ils respectaient toutes les lois. Jésus doit leur montrer qu’il est impossible pour les hommes d’être sauvés par eux-mêmes.

Possible seulement par le sacrifice du Christ à la croix

qui peut être sauvé ?
Le Christ au jardin des Oliviers, Lucas Cranach, 1520

Jésus a amené les disciples pas à pas vers ce but, même si les disciples l’ont seulement compris après la résurrection. Après la résurrection, les disciples ont compris que le salut n’est possible que par le sacrifice de Jésus Christ.

Faisons confiance au Christ pour notre salut

Puissions nous aussi faire confiance à Jésus Christ pour notre salut plutôt que de compter sur le respect des lois.

P. Strack