Les vérités de l’Écriture sur le jugement de Dieu

Pour traiter cette question du jugement, il faut partir des vérités que l’Écriture affirme clairement. Personne ne peut venir à Dieu que par le Christ. Jésus-Christ affirmait : «Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi» (Jean 14:6).

La seule base pour obtenir le pardon des péchés et recevoir la vie éternelle, c’est le chemin enseigné par Jésus. Il passe par la foi en sa mort à la croix et en sa résurrection. De nombreuses personnes en déduisent que cela signifie automatiquement que ceux qui n’ont jamais entendu parler de Jésus sont perdus éternellement. Rien dans l’Écriture ne dit cela.

L’Écriture n’enseigne jamais expressément que celui qui n’a jamais entendu parler de Jésus sera perdu. Chacun (e) aura l’occasion de se repentir et  Dieu n’exclura personne à cause de son ignorance involontaire de Jésus. Celui qui est prêt à faire la volonté de Dieu verra si cet enseignement vient de Dieu ou si je parle de moi-même (Jean 7:17).

Pas d’excuses

La Bible affirme aussi que personne n’a d’excuses :

La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître.

En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables (Romains 1:18-20).

Tout homme peut reconnaître en observant la nature qu’un Créateur existe. Mais il continue souvent intentionnellement à ignorer ce qui concerne Dieu parce que son cœur est mauvais (Romains  1:18).
L’Écriture dit que l’homme ne cherche pas Dieu mais qu’il fuit loin de Lui.
Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu ; tous sont égarés, tous sont pervertis (Romains 3:11)

Dieu se soucie de nous

Elle affirme aussi la volonté de Dieu qu’aucun ne périsse mais que tous se repentent » (2 Pierre 3:9). Cela prouve que Dieu se soucie des hommes qui n’ont jamais entendu l’Évangile.
Le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore des pécheurs (Romains 5:8).

Un jugement juste

La Bible enseigne que Dieu jugera le monde avec justice, par Jésus-Christ

Il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné (Jésus Christ), ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts (Actes 17.31)
Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice  (Apocalypse 19.11).

Cela veut dire que quand tous les actes et toutes les intentions seront connus. Le nom de Dieu sera glorifié et nul ne pourra l’accuser d’injustice.

Quelques exemples de l’Écriture

Corneille, un officier romain craignait Dieu ; il n’avait jamais entendu parler du Christ mais il priait Dieu de se révéler à lui. Dieu lui répondit en lui envoyant Pierre et après avoir entendu tout ce qui concernait Jésus, Corneille se confia en lui comme son Sauveur.

Alors Pierre prit la parole et dit : Maintenant je me rends vraiment compte que Dieu ne fait pas de différence entre les hommes. Au contraire, dans toute nation, tout homme qui le révère et qui fait ce qui est juste lui est agréable (Actes 10:34-35).

La Bible donne aussi des exemples de personnes de l’Ancien Testament. Elles furent acceptées par Dieu, même si elles en avaient une connaissance limitée.
Par exemple Rahab est citée comme une femme de foi.
« L’Éternel, je le sais, vous a donné ce pays » (Josué 2:9)
« C’est par la foi que Rahab la prostituée ne périt pas avec les rebelles, parce qu’elle avait reçu les espions avec bienveillance » (Hébreux 9:31)
La ville de Ninive  se repentit à la prédication de Jonas.
Les gens de Ninive crurent à Dieu. Ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits.(Jonas 3:5).

Perdu ou sauvé ?

Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi.

Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.

Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont point la loi, une loi pour eux-mêmes. Ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leur cœur, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour.

C’est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes. » (Romains 2:12-16).

Aucun prétexte valable

Évangile pour tous

L’Évangile est aujourd’hui largement accessible, en particulier par internet. Chacun a ainsi l’occasion d’apprendre à connaître la personne et l’œuvre de Jésus-Christ à la croix. Il peut alors se tourner vers lui pour être sauvé.

C.S.