Rencontre entre Jésus Christ et l’aveugle né

Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle?
Jésus répondit: Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.
 Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler.
Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.
Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle, et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair. Jean 9.1-7

Aveugle au temps du Christ

En Orient, au temps des Hébreux et au début de notre ère, la cécité était très fréquente. Les gens avaient diverses maladies des yeux, en particulier à cause des irritations du sable fin du désert. Depuis, on pu soulager ou guérir plusieurs de ces maladies.

Les aveugles étaient secourus grâce aux lois juives. Mais ils devaient souvent mendier, et vivaient en marge de la société.

Quant aux aveugles de naissance, Dieu seul pouvait leur rendre la vue.

Jamais on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle-né.Jean 9.32

Leur guérison n’était possible que par un miracle, un signe au sens biblique du terme.

Le miracle accompli par Jésus est bien la preuve de sa divinité, de son identité de Messie, envoyé de Dieu.

Pour interpréter un miracle, chercher le sens profond du signe

Jésus, “lumière du monde” (Jean 9. 5), donne un signe de son pouvoir sur le mal.

Jean souligne

  • le rôle du Christ “divin médecin” : il  applique un emplâtre de boue qu’il a confectionné
  • la foi immédiate de l’aveugle : il obéit à l’ordre donné

« afin que vous croyiez et qu’en croyant vous ayez la vie éternelle » (Jean 20.3)

Intention de l’Évangéliste

  • susciter la foi chez ses lecteurs
  • séparer les croyants et les incrédules
  • distinguer le camp de la lumière et le camp des ténèbres.

La foi grandit et se développe chez les uns, l’incrédulité chez les autres.

Miracles et signification du signe

  • 1e signe, Jean 2. 1-12 : les noces de Cana

Jésus dévoile sa gloire et inaugure l’ère messianique : un festin de noces sans fin.

  • 2e signe, Jean 4.43-54 : Guérison du fils d’un officier royal

Les gens recherchent les signes, mais restent insensibles au message du signe

  • 3e signe, Jean 5 : l’infirme de Bethesda

Jésus intervient sans que cet homme ait manifesté la foi.

  • 4e signe, Jean 6 : multiplication des pains

« Manger » le pain de vie, sa chair, « boire » son sang, c’est croire.

  • 5e signe,  Jésus marche sur l’eau

  L’œuvre que Dieu attend de nous pour nous donner la vie, c’est de croire en Jésus-Christ.

  • 6e signe, Jean 9 : Guérison d’un aveugle-né

Crois-tu au Fils de l’homme ?

Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.
Ses disciples lui posèrent cette question:
Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle

Croyances sur la maladie de l’époque du Christ au Moyen Âge

On voyait toute maladie ou infirmité comme

  • possession du démon
  • punition des péchés commis

Une seule explication pour les disciples

il souffre

  • ou à cause des péchés des parents, (Exode 20:5)
  • ou à cause de ses propres péchés, même avant sa naissance

La question des disciples  reflète une opinion courante à l’époque

Pour les Juifs toute souffrance personnelle est le châtiment de péchés personnels.

Des enfants héritent de leurs parents des maux divers.

 Je punis les fils pour la faute de leur père, jusqu’à la troisième, voire la quatrième génération de ceux qui me haïssent.

L’enfant participe au péché originel dès avant sa naissance. (Psaume 51: 7.)

Idée qu’un enfant peut pécher avant sa naissance. Les rabbins expliquent ainsi Genèse 22.25 : les jumeaux qui se battent dans le sein de Rebecca. Mais c’est contraire à l’affirmation de Paul dans Romains 9.11

Influence de la philosophie grecque

Au 2e s avant J.-C Israël était gouverné par des rois d’origine grecque, successeurs d’Alexandre le grand.

Par crainte ou flatterie, certains juifs de l’aristocratie avaient adopté les modes de vie et les croyances des occupants grecs. Ils se sont mis aussi à croire à la réincarnation, à la préexistence des âmes.

Selon ces croyances, on pouvait souffrir dans cette vie la peine de péchés commis dans une existence précédente.

Aucune base dans le texte biblique

Dieu a un plan qui s’accomplit selon son libre choix. Ce plan ne dépend pas des actions des hommes, mais uniquement de la volonté de Dieu qui appelle. Ce plan fonctionne avant même la naissance de ces enfants. Par conséquent avant qu’ils n’aient fait ni bien ni mal, Dieu dit à Rébécca : L’aîné sera assujetti au cadet

Tableau commenté

Couleur utilisée pour le fond du tableau

aveugle né
La guérison de l’aveugle né

Séparons par une ligne oblique les groupes du tableau

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Couleurs, ombres et lumières

Les 3 personnages principaux, inscrits dans un ovale, sont plus grands que nature

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Jésus Pierre et l’aveugle en gros plan

Le Christ est mis en valeur

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Le Christ mis en valeur

 

  • Plus grand que les autres
  • Presque au centre de la toile, incliné vers l’aveugle
  • Robe dégrafée
  • Cape bleue drapée autour des hanches et remontant sur une des épaules.

 

Jésus répondit: Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. 
Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler

Travailler et faire les œuvres de Dieu

Le temps de la vie présente.

Jésus et ses disciples peuvent travailler et faire les œuvres de Dieu, pendant qu’ils sont en vie.

Pendant sa vie terrestre Jésus doit accomplir son œuvre : sauver le monde par ses souffrances et sa mort.

Jésus continuera son œuvre par l’Esprit de Dieu et par le ministère de ses témoins, des chrétiens, de son Eglise.

Jésus fait allusion à sa mort prochaine

La nuit vient pour Israël

Il est venu pour son peuple comme « lumière du monde » (Jean 1.1-18 )

Le jour, pendant lequel on travaille, c’est le temps de notre vie. La nuit, c’est la mort.

Pendant que je suis dans le monde, 
je suis la lumière du monde

Une parole tout à fait pertinente

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Jésus applique la boue sur les yeux de ‘aveugle

Jésus fait véritablement les œuvres de Dieu, parce qu’il est la lumière du monde.

Il va communiquer à cet aveugle la lumière du corps et de l’âme

Un geste qui évoque l’Evangile

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Main du Christ sur les yeux de l’aveugle

Il s’incline vers l’aveugle et lui touche les yeux

Une guérison particulière

L’aveugle n’a pas demandé d’avoir les yeux ouverts.

Jésus ne lui a pas dit qu’il était en train de le guérir

Le Christ guérit parfois par la parole seule, parfois par des moyens extérieurs

Seule guérison de cette sorte

D’ordinaire le Seigneur guérit les malades simplement par sa parole créatrice. Dans certains cas, assez rares, il emploie des moyens extérieurs. Ici, il fait de la boue avec sa salive. Il l’applique, comme un onguent, sur les yeux de l’aveugle.

Pas toujours besoin de la même technique

Matthieu 8.1-3 : il touche le lépreux pour le guérir.
Marc 7.33 : il  touche les oreilles et la bouche du sourd-muet avec de la salive.

Méthode parfaitement adaptée à ce que Jésus a l’intention de faire.

Jésus, jugeait sans doute ces moyens nécessaires pour que la guérison se produise. Le miracle reste toujours un acte surnaturel de sa puissance divine.

Selon la plupart des interprètes, Jésus voulait se mettre dans un rapport personnel avec le malade. Il voulait lui inspirer de la confiance, éveiller et en même temps, éprouver sa foi.

Précision dans la peinture de l’homme au premier plan, à droite du Christ

Un disciple : sans doute Pierre toujours représenté âgé dans la peinture

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Pierre aux côtés de Jésus
  • Au premier plan, debout dans la même position que le Christ
  • Âgé : haut front bombé, dégarni et ridé, mains osseuses, veines saillantes.
  • De légers rehauts de blanc accentuent les plis de la peau.
  • Manche de chemise blanche drapée, très travaillée, accrochant la lumière.
  • Il retient de ses deux mains son manteau marron

Comment les autres personnages participent à la scène ?

aveugle né
La guérison de l’aveugle né – un indifférent

 

 

Un premier tout à fait à droite, dirige le regard vers l’extérieur du tableau.

Il est sans doute
indifférent ou  incrédule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aveugle-né
La guérison de l’aveugle né – Un pharisien voulant surprendre le Christ

 

 

Un autre dans l’ombre près du visage du Christ
Il observe avec attention
Un pharisien voulant surprendre le Christ

 

aveugle né
La guérison de l’aveugle né Un ami de l’aveugle

 

 

 

 

 

 

 

 

Un troisième, très peu visible, accroupi entre le Christ et l’aveugle
Un ami de l’aveugle

 

 

L’aveugle face à Jésus

aveugle né
La guérison de l’aveugle né – l’aveugle, visage incliné vers le Christ
  • Assis, il présente son visage à Celui qui guérit.
  • Cheveux  retenus par un turban.
  • Torse nu, pagne grisâtre serré par une cordelette.
  • Appuyé sur un bâton, symbole de sa cécité.
  • Courbe de son épaule droite, en lumière, prolongée par son visage incliné vers la main du Christ

Jésus lui dit: Va, et lave-toi au   réservoir de Siloé.
Il y alla, se lava, et s’en retourna   voyant clair.

Jésus ne guérit pas tout de suite l’aveugle.

aveugle né
Le réservoir de Siloé

 

Il l’envoie au réservoir de Siloé (qui signifie « envoyé ») à une certaine distance

  • L’aveugle pourra mettre sa foi en pratique
  • Il n’attirera pas trop d’attention

 

 

Pour que l’aveugle mettre sa foi en pratique

Ordonner à l’aveugle d’aller se laver au réservoir de Siloé, c’était encore exercer sa foi, tout en accomplissant le miracle de sa guérison.

La source de Siloé avait joué un rôle dans les cérémonies des jours de fête.

Lire 2 Rois 5.10-14 : la guérison de Naaman

Pour éviter d’attirer trop d’attention.

Jésus  veut garder à cette guérison un caractère aussi privé que possible. Personne ne s’attend à un miracle. Aucune foule ne suit l’homme à la piscine de Siloé. Quand l’homme recouvre la vue, un certain temps plus tard, Jésus est déjà parti depuis un bon moment.

Deux autres personnages, à gauche

L’un attentif, l’autre indifférent

aveugle né
La guérison de l’aveugle né une femme âgée observe, une jeune femme se détourne

 

Debout derrière l’aveugle, un personnage au visage ridé, observe avec attention le geste du Christ.

La tête d’une jeune femme se détourne de la scène.

Symétrie avec le personnage tout à fait à droite qui regarde vers l’extérieur

 

Interprétation réaliste

Ce sont des gens du peuple et pas des personnages idéalisés.

Couleurs vives et chatoyantes

Détails  précis dans les visages, les mains, le torse de l’aveugle

Le thème de la guérison d’un aveugle est courant dans la peinture du 17e s

Miracle accompagné d’une motivation spirituelle`

Impossible si la foi manque

Fondé sur l’espoir du salut

les aveugles recouvrent la vue” Esaïe 29.18

Importance de l’onction qui se déroule en public

La guérison de l’aveugle né, un miracle du Christ est accomplie en public, devant des témoins.Le peintre a ainsi représenté plusieurs personnages secondaires au deuxième plan

C.S.